Israël et Palestine, argentique

000000500033 000000530037 000000530026

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Shuafat – Le sel des jours

Les pieds qui trainent dans le gravier

du sel des jours qui arrache la peau.

Vision d’un cadre qui confine les corps.

Brutale urgence de croire que demain sera mieux.Jerusalem - Shafuat refugee camp

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Canvas on the wall, by Mahmoud Darwish

…and we keep saying things
about the sunset on the little land, while on the wall
Hiroshima weeps, another night
passes, as all we take from our world
is the form of death
at high noon

Your eyes belong to another age
my body owns another story
and in dream we desire jasmine

Years ago, when the world
dispensed with us and the walls
were difficult to comprehend, aspirin
could return olives, dreams
and windows to their owners
and longing was a game
to distract us from the years

But now we say many things
about wilting wheat in the little land
and on the wall Hiroshima weeps,
a glistening truth-dagger, what we take
from our world, the color of death
at high noon

In the burning of a first kiss
sorrow melts, death sings, I lose
my sadness and croon:
Is there a body that can’t become a voice?

What sorrow
doesn’t embrace the globe
to the singer’s chest?

We keep saying things
about the agony of grass in the little land
while on the wall Hiroshima weeps
a forgotten kiss, what we take
from our world is just the taste of death
at high noon

A thousand rivers jog while the strong
throw dice in a café and the flesh
of martyrs disappears, sometimes in clay
and other times it amuses the poets

And at night, my love, I sip
vanity’s milk from your silence

We say many things
about the loss of color in the little land
and on the wall Hiroshima weeps
a girl that has died

As all we take from our world
is the sound of death
at high noon

Palestine - Mur soleil

Posted in Uncategorized | Leave a comment

À la rencontre des Bédouins du Negev

Negev Bedouins1

Les Bédouins du Negev vivent dans des conditions socio-économiques déplorables. Ils vivent généralement à la marge de la société parce que l’État ne reconnaît par leur rapport avec la terre sur laquelle ils vivent depuis plusieurs siècles. La plupart des Bédouins vivent dans des villages non reconnus par le gouvernement israélien et vivent sous la menace constante de l’éviction et du déplacement forcés. En plus de cette insécurité, plusieurs milliers de Bédouins vivent sans électricité et sans eau courante. Leur situation me fait réfléchir à la façon dont nous avons historiquement traité les autochtones au Canada.

Negev Coucher soleil 3Negev Couchersoleil4

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Retour de Jérusalem-Est

Les bâtiments délabrés et les déchets qui jonchent les rues. Leurs habitants sont des Palestiniens qui résident en Israël, sans toutefois jouir d’aucune citoyenneté. Les quartiers israéliens qui se trouvent dans cette partie de la ville, pour leur part, se distinguent par leur nouveauté et leur modernité. Ils sont visibles de part et d’autre de la colline sur laquelle je me situe. Le cœur du conflit israélo-palestinien est là, sous mes pieds, autour de moi. Les disparités sont palpables. Les Palestiniens de Jérusalem-Est se réclament d’une communauté politique qui diffère de celle de leur voisin israélien. Existe-t-il une solution à cet complexité qui dépasse tout entendement?

Jerusalem East2

Pour la petite histoire : avant 1967, avant la Guerre des six jours, les Jordaniens occupaient cette portion de terre entre Bethléem et la vieille ville de Jérusalem. Après ce conflit, les Israéliens prirent le contrôle de Jérusalem et de la Cisjordanie. Tout le territoire entre le Jourdain et la mer Méditerranéenne tomba sous le contrôle israélien. Du territoire peuplé par les Palestiniens, certaines portions furent annexées purement et simplement à Israël, alors que d’autres tombèrent sous occupation militaire, occupation qui perdure toujours aujourd’hui 46 ans plus tard.

Je me tiens sur une terre disputée, déchirée.

Jerusalem East3

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Religions et genres à Jérusalem

Mur des lamentations - Hommes femmes

Le mur des lamentations, plus haut lieu saint du judaisme.  Les hommes prient à gauche, les femmes à droite.

«La halacha, la loi juive, impose des différences entre hommes et femmes. Les premiers disposent d’un espace deux fois plus important pour prier que les secondes. Les femmes n’ont pas non plus le droit d’arborer un tallith (châle de prière), de tenir en main une Torah, encore moins de lire et prier à haute voix, et bien sûr de souffler dans un shofar (corne de bélier utilisée lors de cérémonies religieuses juives). »
http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/377979/les-femmes-peuvent-prier-comme-les-hommes-devant-le-mur-des-lamentations

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Jerusalem

Au courant de la dernière décennie, Israël a construit un mur, suivant un tracé arbitraire ne tenant pas compte des frontières internationalement reconnues de 1967, autour de la Cisjordanie et des quartiers arabes autour de Jérusalem. La Cour internationale de justice dira en 2004 que : « L’édification du mur qu’Israël, puissance occupante, est en train de construire dans le territoire palestinien occupé, y compris à l’intérieur et sur le pourtour de Jérusalem-Est, et le régime qui lui est associé, sont contraires au droit international »

Jerusalem7

Image | Posted on by | Leave a comment